organisme euroeen jeu en ligne

L’europe, la recherche et le jeu en ligne

Avant qu’il n’y ait plus de confusion avec mon article précédent: Vous avez totalement mal compris le contenu de ma contribution. Par “vraie recherche”, j’entends simplement des choses qui ne sont pas encore connues aujourd’hui. Je ne prétends pas savoir ce qui va se passer à l’avenir ou ce que les autres devraient faire.

Mais c’est exactement de cela que j’accuse le financement de la recherche par l’UE. Il est facile de découvrir (grâce aux bases de données) que la majorité de la recherche européenne concerne des projets fumeux – le résultat à élaborer est déjà connu avant le début du projet. Accord partiel : Certains projets sont plus susceptibles d’avoir été réalisés grâce au réseautage qu’à l’innovation.

Mais il m’est difficile de transférer cela en grande partie – je n’ai pas la vue d’ensemble. Je soutiens donc que ces projets sont un gaspillage d’argent s’ils ne sont pas considérés comme une simple mesure en faveur de l’emploi. Comparez le niveau des projets de recherche américains avec celui des projets de l’UE, vous voyez ce que je veux dire, non ?.

Cela semble quelque peu indifférencié – mais comme je l’ai dit, les frais généraux bureaucratiques pour les demandes (de recherche) sont incontestablement trop élevés et les voies de décision sont parfois fastidieuses.

Dans cette mesure, il y a accord. Votre première déclaration, la demande d’abolition du FF, je pense qu’elle n’est pas très ciblée et la demande de faire des recherches est un peu arrogante – d’où ma réaction. S’ils étaient abolis, chaque État serait laissé à lui-même et n’aurait aucune chance contre les États-Unis. Vous devez le faire ensemble, mais l’union europeenne n’a d’union que dans le nom …

Mais ensemble, c’est aussi concilier les différents intérêts et en même temps redistribuer la propriété. C’est plus difficile en Europe qu’aux Etats-Unis et cela conduit précisément aux frais généraux “politiques”, aux “erreurs scientifiques” et à ces processus lents. Je ne vois pas de recette brevetée pour sortir rapidement de ce dilemme.

Même si vous me niez toute compétence, il n’est plus naïf de croire que les bureaucrates de l’UE savent mieux quoi rechercher.
Mais ils sont inévitablement plus impliqués en Europe. Dans le contexte d’une croissance commune, leur influence doit être réduite et, par conséquent, une augmentation de l’efficacité/qualité doit être réalisée.

L’Association européenne des jeux et paris en ligne (EGBA)

organisme euroeen jeu en ligneL’Association européenne des jeux et paris en ligne (EGBA) est l’organisme industriel basé à Bruxelles qui représente les principaux opérateurs de jeux et paris en ligne établis, agréés et réglementés dans l’UE.

L’EGBA travaille avec les autorités nationales, les autorités de l’UE et d’autres parties prenantes pour une offre bien réglementée et attrayante pour les citoyens européens.

L’EGBA encourage la création d’un environnement numérique européen sûr et fiable pour les joueurs de jeux en ligne et de casino. Un environnement numérique qui fonctionne bien nécessite une réglementation qui assure un niveau élevé de protection des consommateurs et tient compte de la réalité de l’économie numérique et de la demande des consommateurs.

Elle doit également veiller à ce que l’offre réglementée soit suffisamment attrayante pour attirer le plus grand nombre d’acteurs possible afin de les éloigner des offres non réglementées.

Plus de 20 millions de consommateurs de l’UE profitent des services de jeux et paris en ligne réglementés de haute qualité fournis par les membres de l’EGBA. Je rappelle que les casinos en ligne ne le sont toujours pas. De plus, la demande des consommateurs européens pour des services de divertissement attractifs et innovants continue de croître d’année en année.

Certains chercheurs ont émis l’hypothèse que les débouchés sociaux médiatiques sont des espaces de compensation sociale et sont capables d’aider les individus à compenser et à surmonter ces difficultés sociales qui ont généralement entravé la communication face à face

Grâce à l’anonymat visuel et à un système de communication texte asynchrone, les espaces sociaux sur Internet peuvent réduire les inhibitions sociales, qui peuvent éliminer les obstacles sociaux et permettre une communication efficace dans ces espaces.

A l’appui de cette affirmation, les chercheurs ont constaté que la timidité entretient des relations importantes avec les utilisations sociales du réseau Internet.

Cependant, on ne sait toujours pas si la participation accrue dans ces espaces contribue à des avantages sociaux concrets, comme un soutien social accru ou une expansion de leurs milieux sociaux.

La prochaine étude de l’EGBA vise à répondre à cette question en examinant une manifestation comportementale de la timidité – la sensibilité émotionnelle – et sa relation avec la participation aux jeux vidéo en ligne et les amitiés liées au jeu. Les trois principales variables d’intérêt, les amitiés dans le jeu et le jeu vidéo en ligne sont discutées

Leave your thought

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *